FABLAB pour la santé et le développement durable

2 personnes soutiennent


20 h de bénévolat sur 15
133% Complete
133%

Le défi urgent de sauvegarder notre santé et notre environnement inclut la préoccupation d'unir toute la famille humaine dans la recherche d'un développement durable et intégral.


Contexte du projet

L’accessibilité et la disponibilité des dispositifs médicaux constituent un enjeu majeur de santé publique et d’amélioration des soins des personnes retirées. La description du système d’approvisionnement en produits médicaux au Cameroun s’inscrit dans un souci, de permettre aux populations, un accès constant aux dispositifs de bonne qualité et à moindre coût.

Quelques petits villages n’ont pas d’accès à la médecine, car leurs routes sont par exemple difficiles à franchir. L’idée est donc de fabriquer des dispositifs médicaux comme des otoscopes, pinces, forceps et stéthoscopes en utilisant une imprimante 3D. Cela permettra de donner le nécessaire aux petits villages. Cette méthode est évidemment plus rapide, mais également moins chère.

Microscope imprimé en 3d pour le diagnostic du paludisme et de la tuberculose.

 

Quelques exemples de dispositifs médicaux (otoscopes, pinces, forceps et stéthoscopes,...)

 

Le Cameroun, comme tout pays en développement fait face à plusieurs risques susceptibles de générer des Urgences Sanitaires nécessitant une réponse rapide et à grande échelle. A cet égard, chacun d’entre nous garde intact le douloureux souvenir de certaines catastrophes que nous avons vécues ces dernières années à savoir :

Les épidémies de choléra de 2011, 2012 et 2018 dans le Nord, l’Extrême Nord et quelques cas dans le centre ; Les épidémies de Méningites dans le Nord et dans le Centre en 2017 ; L’épizootie de grippe aviaire en 2016 ; Les inondations de 2012 et 2013 dans les régions de l’Extrême Nord et du Nord ; Les attaques terroristes dans les régions de l’Extrême Nord, du Nord-Ouest et du Sud-ouest ; L’afflux massif de réfugiés/retournés ; Les accidents de la voie publique.

Force est donc de constater que ces catastrophes peuvent survenir n’importe où, n’importe quand et submerger rapidement les capacités opérationnelles du dispositif national de réponse.

Au regard de ce constat, l'impression 3D dans l'espace médical au Cameroun semble être très faisable. Elle peut potentiellement résoudre ou minimiser ces problèmes. Il y a cependant quelques défis à surmonter ; le manque de conceptions approuvées et de haute qualité, le cadre réglementaire peu sûr ou inexistant et le développement matériel important sont les plus importants. Cela signifie que des essais cliniques de longue durée, des expériences sur le terrain multiples et des développements technologiques sont nécessaires pour passer à l’étape suivante. Songhai Labs est en partenariat avec Sticlab de Tanzanie et Solidarité technologique pour surmonter ces défis.

A propos du projet

La finalité de ce projet pilote qui durera juste 06 mois, est de produire localement via une imprimante 3D associée à une CNC, des équipements médicaux pour les cliniques rurales à faibles ressources et les centres de handicap urbain, afin qu’ils puissent répondre adéquatement aux besoins de la population, tout en étant indépendants des vents politiques qui balaient souvent les régions pauvres.

Les objectifs principaux du projet sont :

  • OS1 : Réduire de 15% les menaces environnementales majeures et de santé de toutes les couches vulnérables de la population camerounaise, d’ici un an ;
  • OS 2 : Augmenter de 100% les connaissances et compétences des enseignants, des apprenants du centre de formation de ST et des étudiants des institutions supérieurs, sur les technologies d'impression 3D et l'usinage CNC (Computer Numeric Control) afin de partager les connaissances et ainsi vulgariser l'idée.

 

Les résultats et activités liés à l’OS1

  • Résultat/ Les menaces environnementales majeures et de santé des populations rurales sont réduites au moins de 15%.

Activités :

  • Exploiter les D3E pour fabriquer localement des machines de bureau combinant à la fois l’impression 3D et la fraiseuse CNC (Computer Numeric Control), sur une même plateforme ;
  • Produire du matériel médical à destination des régions les plus pauvres du pays ;
  • Produire les filaments d’impression 3D à base des plastiques issus des D3E ;
  • Organiser une rencontre avec tous les acteurs locaux de la santé et de la gestion des déchets en moins de trois mois, afin de leur expliquer en quoi le fait de produire localement les dispositifs médicaux et de recycler les D3E sont importants pour la communauté, et les convaincre donc d’y adhérer ;
  • Communiquer autour du projet, via les outils usuels habituels de communication employés ;
  • Collecter au moins 45 tonnes de déchets électroniques dans les régions de Yaoundé et Douala ;
  • Trier ces derniers afin de revaloriser certains et de désosser ceux n’ayant plus aucune valeur ;
  • Désassembler les équipements mis au rebus, séparer et conditionner les composants obtenus en vue de leur recyclage selon des procédés écologiques respectueux des normes internationales ou de leur réutilisation comme matière première dans le processus de fabrication locale des imprimantes 3D ;
  • Acquérir les équipements nécessaires à la production des équipements médicaux et à la fabrication des imprimantes 3D ;
  • Produire au moins 20 équipements médicaux essentiels de qualité et à moindre coût, et les mettre à disposition de la population camerounaise ;
  • Fabriquer au moins une imprimante 3D à base des matériaux locaux de récupération ;
  • Installer une boutique d’exposition vente d’équipements produits et reconditionnés à Solidarité Technologique.

 

Les résultats et activités liés à l’OS2

  • Résultat1/ Un cadre idéal et propice est offert aux apprenants et aux enseignants pour l’atteinte des objectifs
  • Résultat2/ Les connaissances et compétences des enseignants, des apprenants du centre de formation de ST et des étudiants des institutions supérieurs, sur les technologies d'impression 3D et l'usinage CNC (Computer Numeric Control) sont améliorées à 100%.

Activités :

  • Faire venir et accueillir les 02 techniciens de la startup STICLab au Cameroun ;
  • Lancer un appel à candidature pour le recrutement d’un ingénieur et d’un technicien local qui sera formé par STICLab pendant 02 mois et dirigera ensuite le laboratoire (avec accent sur les candidatures féminines) ;
  • Aménager la salle du centre de formation qui accueillera le laboratoire ;
  • Remplacer les outils électriques et électroniques mis à la disposition des participants ;
  • Equiper la salle d’outils pédagogiques adaptés : tableaux blancs, vidéoprojecteurs, matériel de travaux pratiques, équipements individuels de protection ;
  • Contribuer à la connaissance scientifique, non seulement comme une vitrine ou un terrain d’expérimentation, mais aussi comme une source d’inspiration par la formation de 20 jeunes camerounais aux métiers du numérique ; Les apprenants ne travaillent pas face à un enseignant, sous ses consignes, mais s'approprient le lieu et le temps. Ils doivent y évoluer le plus librement possible, les formateurs restant garants d'un cadre, mais plus élargi et polymorphe que celui habituel de la formation enseigner en salle de classe ;
  • Organiser 5 activités périscolaires pertinentes dans le cadre des formations dispensées.

Le porteur de projet

Songhai Labs est une plateforme de partage de connaissances pour le continent africain. Notre ambition est de transformer de manière positive les sociétés africaines en partageant les connaissances et les innovations entre pays et entre secteurs.

Son leader au nom de Charles Awanda est un doctorant et chercheur en psychologie organisationnelle, en leadership et innovation à l'Université Touro en Californie. Ses recherches portent sur la dynamique de la psychologie sociale des systèmes de connaissances et de l'innovation au sein des organisations. Il est titulaire d'une maîtrise en communication managériale de la Northwestern University et en économie d'entreprise de l'université catholique d'Afrique centrale. Il a travaillé en tant que courtier en placements avant d'effectuer des missions de recherche marketing pour Apple et google à New York. Son travail dans les technologies l'a convaincu de la capacité de transformation potentielle des sciences et de la technologie pour la société et l'a amené à créer les laboratoires Songhai.

Nos besoins

Notre budget repose sur les hypothèses suivantes : sachant que la durée du projet est de 06 mois.

 

Impact Social

9

personnes soutenues

Faq

Pour toutes questions, merci de nous écrire à emmanuel.bikobo@solidarite-technologique.org